Innovation responsable

En matière d'innovation responsable, Virbac travaille aujourd'hui sur deux thèmes prioritaires : la réduction des antibiotiques en productions animales et les méthodes alternatives aux études sur animaux.

Le développement de la prévention, en particulier par la vaccination, est une des voies pour réduire l'utilisation des antibiotiques dans les productions animales. Les investissements récents de Virbac dans des centres de recherche et de production de vaccins destinés aux animaux de production en Uruguay, au Chili et à Taïwan traduisent cette volonté de la société de renforcer son développement dans le domaine des vaccins. Virbac est également engagée dans plusieurs programmes de partenariat avec des instituts de recherche publique et des entreprises privées dans le but de développer des alternatives aux antibiotiques ne pouvant susciter l'apparition de résistance des bactéries traitées. Ces partenariats s’inscrivent dans une logique à long terme et, comme la stratégie vaccinale, permettront de réduire l'utilisation des antibiotiques.

Virbac développe des produits pharmaceutiques et biologiques pour lesquels les obligations réglementaires ainsi que certains contrôles qualité imposés par les agences du médicament nécessitent des études sur animaux. Virbac s'astreint à la règle des 3R (réduire, raffiner, remplacer), est proactif dans la substitution des études et contrôles sur animaux par des méthodes et techniques alternatives et négocie avec les différentes agences dans le monde pour faire accepter ces méthodes alternatives.

En 2017, 18% des animaux ont été utilisés pour les études R&D, 82% pour le contrôle qualité de la production biologie (essais réglementaires pour la libération des vaccins).

Études R&D

Dédiée à la santé animale, Virbac n’utilise pas de primates pour ses études R&D mais se focalise sur les espèces auxquelles sont destinés les produits de santé (études d’efficacité et de sécurité). Les rongeurs et lapins sont utilisés dans les phases de mise au point des nouveaux vaccins.

Études R&D – répartition par espèce (%)

etudes_RetD_par_espece_FR.png

Sur les 7466 rongeurs et lapins utilisés pour des études, 1745 soit 23%, ont servi à la mise au point et au développement de méthodes alternatives. Cette phase temporaire permet de prouver la fiabilité des méthodes alternatives, en particulier pour le contrôle qualité des vaccins et d’envisager à moyen terme une forte réduction d’utilisation des rongeurs.

Contrôle qualité

En 2017, 34 591 animaux ont été utilisés dans le cadre de l’activité de Contrôle qualité.

Contrôle qualité – répartition par espèce (%)

controle_qualite_par_espece_FR.png

Les 0,15% de carnivores domestiques sont utilisés pour le Target animal batch safety test (TABST) encore demandé par plusieurs pays hors Europe pour la libération des vaccins.
Virbac a produit ces dernières années un important effort pour réduire le nombre de carnivores domestiques.

Carnivores domestiques utilisés en contrôle qualité entre 2013 et 2017

  2013 2014 2015 2016 2017
Chiens 170 146 52 38 50
Chats 12 10 10 8 6
Total 182 156 62 46 56

Cette réduction du nombre d’animaux (69%) entre 2013 et 2017 a été obtenue grâce à une diminution de 78% du nombre de contrôles réalisés sur carnivores domestiques (l’augmentation entre 2016 et 2017 correspond à un plus grand nombre de vaccins à contrôler pour les pays hors Europe).

Différentes initiatives ont permis d’arriver à ce résultat :

  • négociation avec les agences réglementaires nationales (hors Europe) pour suppression des tests en routine ;
  • production sélective de lots testés ou non selon les pays de destination ;
  • suppression réglementaire des tests en Europe.
Focus France : un programme d'adoption en place depuis 5 ans

Depuis 2013, année où l’adoption a été autorisée en France par la nouvelle réglementation « Bien-être animal », Virbac a mis en place une collaboration avec la principale association française dédiée à cette activité. L’objectif de garantir une famille d’accueil pour 100% des chiens et chats adoptables a été atteint.

Carnivores domestiques adoptés entre 2013 et 2017

  2013 2014 2015 2016 2017 Total
Chiens 135 183 56 68 50 492
Chats 62 45 1 19 7 134
Total 197 228 57 87 57 626
La diminution des animaux adoptés à partir de 2014 s’explique par la réduction du nombre de contrôles qualité (suppression des tests) et par la nature des études R&D (développement vaccins).