Shaping the future of animal health
Groupe Virbac
image-from-the-document-manager

1968-2018 : un demi-siècle d’engagement pour la santé animale

Du petit centre de recherches biologiques installé en 1968 dans un trois-pièces de Nice au 7e laboratoire mondial, partenaire des vétérinaires et des propriétaires d’animaux partout dans le monde, que d’eau a coulé sous les ponts ! Retour sur cinq décennies de contribution à la santé animale.

Vétérinaire56% des habitants de la planète partagent aujourd’hui leur quotidien avec au moins un animal de compagnie*. À la création de Virbac en 1968, la France est encore un pays agricole où dominent les animaux d’élevage. Près de 90% des vétérinaires travaillent en zone rurale contre environ 22% en 2015**. Pourtant, alors même que les animaux de compagnie n’occupent pas encore la place qu’ils auront plus tard dans le cœur des Français, le docteur vétérinaire Pierre-Richard Dick estime déjà que les chiens et les chats méritent la même attention que celle portée aux animaux d’élevage. Cette quête de santé et de bien-être pour toutes les espèces animales, si chère au fondateur de Virbac, est aujourd’hui profondément ancrée dans les valeurs de l’entreprise et guide au quotidien les équipes partout dans le monde.

 

À l’écoute des vétérinaires, éleveurs et propriétaires d’animaux

Farmpack
Pour apporter des solutions utiles améliorant la pratique vétérinaire et le soin apporté aux animaux, Virbac s’efforce de répondre à des besoins concrets par des produits sûrs, efficaces et pratiques d’utilisation. Pour ce faire, vétérinaires, éleveurs et propriétaires, qui sont en contact permanent avec les animaux, ont d’emblée formé la première source d’inspiration. Résultat : Virbac sort souvent le bon produit au bon moment. Nombre de ces innovations seront des succès durables. C’est le cas du collier antiparasitaire aux nombreuses déclinaisons, dont près de 300 millions d’unités ont équipé chiens et chats en 40 ans !

Galénique

Dans cette recherche permanente de l’ingéniosité et du pragmatisme, la galénique constitue l’un des savoir-faire majeurs de Virbac en matière d’innovation. La création d’un laboratoire dédié dès le milieu des années 70 lui permet une inventivité jamais démentie depuis. En témoigne par exemple, en 1985, la conception des bolus à libération prolongée destinés au traitement antiparasitaire des ruminants. Ou encore la technologie de micro-encapsulation, qui sert de base, en 1997, au premier shampooing dermatologique pour chiens et chats qui reste actif après rinçage.

Consultation vétérinaireQuant à la biologie, le virus en a été inoculé à Virbac dès sa création. Formé à l’Institut Pasteur, le docteur vétérinaire Pierre-Richard Dick met, courant des années 70, ses connaissances au service de la mise au point de vaccins, désormais indispensables à la pratique vétérinaire. En s’appuyant sur des partenariats scientifiques avec des laboratoires de recherche internationaux, l’entreprise concevra des produits biologiques qui feront date : premier vaccin homologue contre la parvovirose canine en 1982, premier vaccin obtenu par génie génétique contre la leucose féline en 1988 ou encore premier vaccin contre la leishmaniose canine en Europe en 2009. Sans compter le vaccin oral antirabique pour les renards, largable par hélicoptère !

 

Parce que la santé animale n’a pas de frontière

IndeTrès vite après la création de l’entreprise, Pierre-Richard Dick a pressenti que la santé animale constituait un enjeu planétaire. Les premières explorations à l’étranger datent, pour Virbac, des années 70 en Europe. Souhaitant œuvrer partout dans le monde, l’entreprise propose progressivement ses solutions de santé à l’international à travers ses propres filiales en commençant par l’Allemagne en 1982. Jusqu’à aujourd’hui où le Groupe propose ses produits dans plus de 100 pays et dispose d’unités de production et de centres de R&D sur les cinq continents. Une régionalisation de la recherche et de la production qui lui permet d’agir au plus près des problématiques de santé locales.

 

La santé animale sous tous les angles

Chien Dans les années 70, l’opinion publique des pays développés, déjà sensible au bien-être animal et à la protection des animaux, se fait plus pressante. En réponse, la France édicte une loi qui reconnaît, en 1976, l’animal comme « un être sensible ». En 1978, l’Unesco proclame à son tour la déclaration universelle des droits de l’animal. Convaincu que la qualité de la relation entre l’homme et son animal de compagnie, de plus en plus considéré comme un membre à part entière de la famille, est conditionnée tout autant par le bien-être de l’animal que par sa santé, Pierre-Richard Dick construira peu à peu l’offre de l’entreprise avec cette approche globale en tête. Les gammes Virbac incluent aujourd’hui un ensemble complet de solutions au service du diagnostic, de la prévention, du traitement et plus généralement, de la qualité de vie animale. Dans ce domaine, Virbac s’efforce de répondre aux problématiques du quotidien en développant des solutions d’hygiène dentaire, de la peau, des yeux et des oreilles mais aussi des compléments alimentaires, des produits apaisants ou de nutrition.

 

Une approche résolument tournée vers l’avenir

AquacultureSelon l’Organisation mondiale de la santé animale, 75% des maladies émergentes chez l’homme sont d’origine animale. Consciente de l’interconnexion du monde vivant, Virbac entend contribuer à la santé des animaux en intégrant pleinement le lien qui relie l'homme, l'animal et son environnement. Le Groupe est ainsi engagé dans la lutte contre les zoonoses (rage, leishmaniose, dirofilariose…) tout en tenant compte des grands enjeux de sécurité et qualité alimentaires. En témoigne sa recherche d’alternatives aux antibiotiques et la mise à disposition progressive auprès des vétérinaires de vaccins dédiés aux animaux de production. Ou encore sa contribution au développement de la filière aquacole, qui favorise une protéine animale d’avenir. Enfin, son engagement à travers le programme Target 150 en faveur de solutions globales dans le secteur de l’élevage laitier, parce que des vaches en bonne santé produisent du meilleur lait !

Cinquante années ont passé qui ont permis à Virbac de bâtir des fondations solides au service de la santé animale. Pour autant, de nombreux défis liés à l’émergence permanente de nouvelles pathologies et à l’importance de la santé animale pour la santé des écosystèmes, restent à relever. L’entreprise poursuit pour cela son évolution : innovante, apprenante et agile, avec des hommes et des femmes engagés pour apporter des solutions ingénieuses aux professionnels et toujours mieux soigner les animaux.

 

One HealthZimbabwe : un programme « One health » soutenu par la Fondation Virbac

Créée en 1993 en hommage au fondateur de l’entreprise, la Fondation Virbac, devenue en 2001 Fondation d’entreprise, a aujourd’hui pour mission de sensibiliser le grand public à la santé animale. Pendant plus de vingt ans, elle y a contribué activement menant en France des actions de formation auprès des enfants et des campagnes annuelles de sensibilisation à la vaccination assorties d’un concours d’initiatives sur le thème de l’intégration de l’animal dans la cité. Depuis 2016, la Fondation Virbac s’investit dans une action de terrain au Zimbabwe pour prévenir les risques sanitaires liés à l’intensification des contacts entre les hommes et les animaux induite par les changements climatiques. Son nouveau défi : prévenir l’impact de zoonoses telles que la rage, la tuberculose bovine ou l’anthrax. Un programme pilote inspiré des principes « One health ».

 

* Source : GFK 2016 : http://www.gfk.com/fr/insights/press-release/les-proprietaires-danimaux-de-compagnie-plus-nombreux-en-amerique-latine-en-russie-et-aux-etats-unis/

** Source : Observatoire national démographique de la profession vétérinaire - 2016

*** De 7800 à 3063. Source : Bull. Acad. Vét. France – 2005 – Tome 158 n°2 – www.academie-veterinaire-France.fr