Rapport
annuel 2018

Télécharger le PDF

Interview de Sébastien Huron
Président du directoire du groupe Virbac

Nous nous efforçons d’apporter
des soins appropriés pour préserver au mieux
le lien homme-animal.

Vidéo

Un nouveau départ

2018, une année particulière ?

Oui, à double titre. D’abord, parce que nous avons célébré le 50e anniversaire de Virbac. L’occasion pendant deux jours, dans une ambiance chaleureuse et interculturelle, de partager 50 ans d’aventure collective au service de la santé animale. En 2018, le Groupe fête également son retour à la croissance. Je souhaite d’ailleurs remercier, au nom du directoire, l’ensemble des équipes Virbac partout dans le monde pour leur engagement sans faille, leur esprit d’équipe et leur convivialité.

D’où vient cette croissance ?

De toutes les régions du monde. Des pays émergents bien sûr, avec des progressions de plus de 20% en Chine et au Brésil et de plus de 10% en Inde à taux de change constants. Près de la moitié de nos filiales signe aussi des croissances entre 10% et 24% à taux de change constants en Europe, Asie, Amérique latine et dans la zone Pacifique. Ces résultats témoignent d’une mise en œuvre rigoureuse de notre stratégie qui porte également ses fruits aux États-Unis (+7,4% de croissance sur les ventes des distributeurs aux cliniques vétérinaires). Seule l’Europe du Sud a souffert en 2018 avec l’arrêt des appels d’offre rage en Grèce et la baisse des ventes de deux produits en Espagne.

Et du côté des espèces ?

En animaux de compagnie, le chiffre d’affaires est en croissance de 3,9% (+6,5% à taux de changes constants), notamment grâce aux gammes petfood et dentaires, aux spécialités et aux vaccins dont les progressions significatives compensent la baisse des ventes d’antiparasitaires. La performance est moindre en animaux de production (-3,1% à taux réels). Hors effets de change (+2,2%), les situations sont contrastées avec une forte progression du secteur bovin (+7,1%), porté par les vaccins ruminants et les produits nutritionnels, et une relative stabilité en élevage industriel (porcs et volailles). L’aquaculture affiche un repli de 17,3% avant tout lié à la situation au Chili où Virbac a subi cette année une concurrence féroce sur les antibiotiques ainsi qu’une baisse des ventes de ses vaccins oraux. L’aquaculture, qui représente la première source mondiale de protéines animales dans le monde, reste néanmoins une activité clé pour « nourrir la planète ».

Justement, quelle est la contribution de Virbac dans ce domaine ?

En Asie, qui concentre près de 60% de la production porcine mondiale, l’un des défis consiste à trouver des solutions qui préservent la productivité des élevages tout en réduisant l’usage des antibiotiques. C’est pourquoi Virbac a mis à disposition des éleveurs taïwanais un progestatif pour une meilleure gestion de la reproduction. En Inde, nous nous mobilisons pour améliorer la performance des élevages bovins grâce au programme Target 150 qui fait le lien entre des indicateurs clés de santé et la mise en place de protocoles préventifs. Le bien-être des animaux est également au cœur de nos préoccupations. C’est par exemple ce qui nous guide avec l’obtention en Europe en 2018 d’une variation d’AMM pour l’injection en une fois au lieu de deux de notre vaccin contre les diarrhées néonatales du veau, contribuant ainsi à l’allègement du protocole de primo-vaccination.

Comment se traduit la mission de Virbac en animaux de compagnie ?

Nous nous efforçons d’apporter des soins appropriés pour préserver au mieux le lien homme-animal. D’abord dans de nouveaux pays, grâce aux programmes de géo-extension de notre implant induisant une infertilité temporaire chez les chiens (alternative à la castration chirurgicale) et de notre gamme petfood (respectueuse du régime carnivore canin). Également avec de nouvelles solutions de santé : la technologie innovante Fr3sh qui prévient le tartre et lutte contre la mauvaise haleine des chiens, l’obtention d’une AMM en Europe pour une solution orale antimicrobienne contre les troubles gastro-intestinaux, dentaires et urinaires du chien ou encore la nouvelle forme galénique très appétente de notre antiparasitaire phare contre la dirofilariose, une maladie mortelle. Enfin, nous nous attachons à développer de nouveaux modèles de distribution.

C’est-à-dire ?

Aujourd’hui, le digital contribue indirectement à améliorer la santé des animaux de compagnie en rendant nos produits plus accessibles. En 2018, plusieurs webshops ont ainsi été créés pour la gamme Veterinary HPM (Italie, Pologne, Allemagne, Japon, Scandinavie…) pour organiser, en collaboration avec les vétérinaires, la livraison à domicile. Plus globalement, nos initiatives digitales contribuent à sensibiliser les propriétaires d’animaux aux problématiques de santé. En intensifiant sa présence sur les réseaux sociaux pour plus de proximité, Virbac entend s’adapter avec agilité aux évolutions toujours plus rapides de notre monde.

Comment l’année 2019 s’annonce-t-elle ?

Plutôt bien. Les perspectives sont bonnes aux États-Unis, dans les zones Europe, Asie-Pacifique et Amérique latine. Au Chili, l’activité aquacole devrait se stabiliser. Sur le plan industriel, après une bonne année 2018 (transferts de technologie réussis, baisse des ruptures et des destructions, meilleure maîtrise de nos procédés industriels), nous allons démarrer une étude de compétitivité sur l’ensemble de nos sites de production tout en continuant à garantir les plus hauts standards qualité à ceux qui prennent soin des animaux. Côté finance, notre taux de rentabilité opérationnelle devrait gagner environ un point à taux de change constants. La vigilance relative à nos investissements et à l’évolution de notre besoin en fonds de roulement devrait permettre de poursuivre le désendettement du Groupe.

Et à plus long terme ?

Nous sommes confiants dans notre capacité à contribuer à la santé animale, en particulier dans les pays émergents où les besoins sont les plus importants (Brésil, Inde, Chine et plus généralement l’Asie) et en animaux de production, où nous sommes présents, seulement, dans moins de 50% des marchés au niveau mondial. Dans un secteur vivant comme le nôtre, l’innovation est clé. Grâce à notre écosystème d’innovation, nous allons continuer à générer de nouvelles solutions à forte valeur ajoutée pour les vétérinaires, éleveurs et propriétaires d’animaux du monde entier. Innover, c’est aussi mettre à disposition des produits conçus pour la pratique quotidienne, à l’image du bouchon Smart Cap breveté par Virbac et récompensé en 2018 par un prix Pharmapack pour son ergonomie et sa sécurité d’utilisation. Le développement de notre entreprise se poursuit bien sûr en adéquation avec nos valeurs qui mettent en avant l’engagement de nos collaborateurs comme une condition essentielle de la réussite de l’entreprise.

Mais encore ?

Ce qui nous différencie de nos concurrents, c’est notre culture d’entreprise et la qualité des relations humaines. Virbac, c’est avant tout une famille, une communauté d’hommes et de femmes de divers horizons avec un attachement profond à l’entreprise. La force de cette collaboration constitue un atout clé pour la pérennité du Groupe. Rester en permanence à l’écoute des équipes pour leur apporter des opportunités de développement et d’épanouissement est donc essentiel. Les résultats de la nouvelle enquête d’opinion interne Great Place to Work réalisée en 2018 vont nous permettre de mettre en place des plans d’actions à l’échelle du Groupe pour continuer à vivre une aventure humaine unique au service de la santé animale. Car prendre soin de la santé et du bien-être des animaux, c’est prendre soin de la vie. Et il est de notre devoir de contribuer à l’effort collectif dans ce domaine en faisant des choix responsables pour un avenir durable.

En savoir plus sur la gouvernance d'entreprise
58%
Animaux de
compagnie
869 M€
42%
Animaux de
production
CHIFFRES D’AFFAIRES
2018

Répartition du chiffre d'affaires par zone

Répartition CA mondialRépartition CA mondialEuropeAmérique latineAmérique du nordAsiePacifiqueAfrique & Moyen-Orient

Finance : des bases stables pour préparer l’avenir

Habib Ramdani
Habib Ramdani,
directeur des Affaires Financières Groupe

À n’en pas douter, 2018 est une année charnière dans la vie du Groupe. En particulier, la croissance organique de Virbac (+4,5% à taux de change constants) est l’une des plus importantes de ces quatre dernières années. L’activité animaux de compagnie, pilier historique du Groupe, contribue largement à ces bons résultats, avec une progression de 6,5% à taux de change constants. Plusieurs de nos gammes ont connu une croissance à deux chiffres parmi lesquelles les vaccins, après une année 2017 marquée par la limitation de nos capacités de production. Nos gammes petfood, qui respectent le régime naturel des carnivores grâce à leur formulation riche en protéines animales, continuent à croître vigoureusement, de même que les produits dentaires et les spécialités à l’image de notre implant pour l'induction temporaire de l’infertilité dont le positionnement est unique.

Hors aquaculture, qui a connu une année difficile, l’activité animaux de production (+5,6% à taux de change constants) a largement profité du développement de nos vaccins et du dynamisme des derniers lancements : Bovigen Scour en Europe, Grofactor en Afrique et Porcistart en Asie. Enfin, 2018 est aussi une année importante sur le front de la dette. Les financements du Groupe ont non seulement été sécurisés mais aussi renforcés. D’une part, en prolongeant la maturité de la dette Virbac de 2 ans, ce qui permet de repousser notre horizon de refinancement à 2022. D’autre part, pour la première fois depuis 5 ans, en retrouvant un niveau de dette nette sur Ebitda inférieur à 3,75 (limite supérieure autorisée par nos prêteurs dans le cadre du contrat de financement négocié en 2015). Cette double bonne nouvelle permet d’envisager l’avenir du Groupe de manière encore plus sereine.

Chiffres clés

(en millions d'euros)

à taux de change et périmètre constants (en %)

(en millions d'euros)

(en millions d'euros)

(en millions d'euros)

(en millions d'euros)

(en millions d'euros)

(en millions d'euros)

Innover dans les cliniques,
dans les élevages, dans les maisons

Jean-Pascal Marc
Jean-Pascal Marc,
directeur de l'Innovation Produits Groupe

Depuis plus de 50 ans, nous encourageons l'innovation pratique, celle qui simplifie, sécurise et stimule la médecine vétérinaire. À l'écoute de la société et de ses transformations, nous entendons les préoccupations liées à la préservation du lien homme-animal et aux conditions d’un élevage durable. Également attentifs aux besoins des vétérinaires, éleveurs et propriétaires d’animaux, nous cherchons à créer des solutions innovantes qui répondent aux attentes d'aujourd'hui et anticipent celles de demain. À l'innovation théorique, nous préfèrerons les solutions ingénieuses qui naissent sur le terrain de l'observation minutieuse de la pratique vétérinaire.

Ces principes, couplés à nos expertises en formulation et pharmacocinétique, nous engagent par exemple à prendre à bras le corps la question centrale des modalités d’administration des produits. Car dans ce domaine, le respect strict des doses et de l’observance en général est fondamental et devient parfois une science ! En biologie, nous poursuivons notre engagement en faveur de la médecine préventive au travers des vaccins et intégrons pas moins de cinq plateformes technologiques vaccinales novatrices à nos différents projets.

Pour faire face à ces enjeux, les équipes Virbac du monde entier collaborent entre elles tout en développant des partenariats externes avec des sociétés de biotechnologie, universités et laboratoires de recherche. Au travers d'alliances avec d'autres sociétés, nous menons également une politique active de business development. Le tout forme un écosystème d’innovation complet au bénéfice de la médecine vétérinaire.

Bouchon Smart Cap : un nouveau prix Pharmapack

Avec quatre trophées, Virbac est numéro 1 ex æquo en nombre de prix Pharmapack (référence européenne des solutions de conditionnement et des systèmes d'administration de l'industrie pharmaceutique). Dernière récompense en date : le bouchon « tout-en-un » Smart Cap en 2018. Également primé par les Awards ADF Paris en 2019, ce bouchon intelligent, qui a nécessité cinq années de recherche et développement, est dédié au prélèvement des produits liquides. Il suffit de connecter directement la seringue au bouchon pour récupérer la dose exacte en toute sécurité. Une innovation qui ouvre déjà des applications en médecine humaine.

Innover en immersion

Au commencement, l’observation d’une difficulté du quotidien : l'utilisation du métronidazole indiqué contre les troubles gastro-intestinaux, dentaires et urinaires du chien, implique un dosage précis et donc un mode d’administration simple. Fortes de ce constat, les équipes Virbac ont accompagné pendant plusieurs jours des vétérinaires, observé leurs pratiques et leurs échanges avec des propriétaires de carnivores domestiques. Résultat : une innovation Virbac née en 2018 avec une suspension orale pratique (à mettre directement dans la bouche ou sur l’aliment) et simple à doser (au dixième de ml) par les propriétaires, permettant de faciliter l'observance.

Animaux de compagnie : pour une vaccination plus flexible

Dans le cadre de l'immunisation des chiens (maladie de carré, hépatite virale infectieuse, parvovirose) et des chats (leucose), les équipes Virbac ont travaillé à l’obtention de variations d’AMM pour l’allongement à trois ans de la durée d’immunité de plusieurs vaccins. En ligne avec les recommandations de la World small animal veterinary association (WSAVA), ces évolutions permettent aux vétérinaires d’adapter les protocoles de vaccination selon l’animal, les caractéristiques de la maladie et l’épidémiologie locale. Une plus grande flexibilité qui devrait encourager les propriétaires à faire vacciner leur animal et ainsi réduire le risque d’exposition des chiens et des chats aux maladies infectieuses.

Un système industriel en pleine mutation

Marc Bistuer
Marc Bistuer,
directeur des Opérations Industrielles
et Assurance Qualité Groupe

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons à cœur de rendre nos solutions de santé animale toujours plus accessibles aux vétérinaires, éleveurs et propriétaires du monde entier. Notre politique industrielle vise pour cela à assurer la compétitivité de nos sites tout en plaçant au cœur de notre dispositif la dimension humaine et le savoir-faire des équipes Virbac.

Dans cette perspective, nous poursuivons l'optimisation en profondeur de nos procédés industriels. Cette approche, qui permet à la fois de gagner en capacité de production et en robustesse pour nos processus de fabrication, demande un engagement humain au plus près du terrain. Car au-delà des principes réglementaires et des protocoles techniques, la maîtrise des procédés de production suppose une expérience vécue, prolongée et intégrée des paramètres critiques opérationnels.

En 2019, un projet pilote sera lancé en France dans le cadre d’un vaste programme de transformation de nos sites de fabrication. Portant sur cinq dimensions (sécurité et environnement, système d'information, systèmes experts et de communication, management, qualité et performance), il sera par la suite étendu à l’échelle internationale pour continuer à garantir, partout dans le monde, les plus hauts standards qualité à ceux qui prennent soin des animaux.

États-Unis : un transfert industriel réussi

À l’été 2018, la Food and drug administration (FDA) entérine définitivement le transfert de production sur le site américain de St. Louis du premier antiparasitaire pour chiens du Groupe. La complexité du procédé industriel d'extrusion a retenu toute l'attention des équipes locales comme des équipes Groupe. Pendant près de trois ans, elles se sont rendues sur le site d’origine à la rencontre des hommes et des femmes qui maîtrisent cette production. La suite est une histoire de partage et de confiance pour renforcer l’expertise technique Virbac dans la fabrication de ce produit extrudé, une forme galénique d’avenir pour la santé animale.

Australie : capacité de production doublée

Sur le site australien de Macquarie Park, où est fabriqué un implant induisant une infertilité temporaire chez les chiens mâles, les équipes Virbac ont réalisé en 2018 une belle performance en doublant la capacité de production de cette solution alternative à la castration chirurgicale. Ce projet, démarré en 2017, n’a nécessité que peu d’investissement financier mais toute l’ingéniosité et la capacité d’analyse des équipes industrielles locales et Groupe pour simplifier les procédés de fabrication. Une optimisation qui va permettre d’étendre partout dans le monde ce produit clé pour la gestion de la reproduction et des comportements indésirables.

MSAT : des unités dédiées à la performance industrielle

Suite à la mise en place en 2017 d’unités MSAT (Manufacturing science and technology) dans plusieurs filiales pour les produits biologiques, pharmaceutiques et sans AMM, les premiers résultats sont au rendez-vous. En plus de l’accompagnement des nouveaux projets industriels, les équipes Virbac ont apporté en 2018 leur soutien aux activités déjà en place. Les procédés de fabrication ont ainsi gagné en efficacité avec par exemple à Carros une augmentation de 30% des capacités de production pour le vaccin contre la rage. Au-delà de l’amélioration des rendements, ces nouvelles unités contribuent à renforcer la maîtrise des procédés industriels et donc la qualité des produits Virbac.

Pour une relation durable entre l'homme et l'animal

Nathalie Pollet
Nathalie Pollet,
directeur Global Marketing
& Business Optimization

La prise en compte de la sensibilité animale fait partie de nos gènes. Aujourd’hui, cette prise de conscience s’est renforcée au plan sociétal, nous engageant plus que jamais à tenir compte du bien-être des animaux quand nous construisons l'avenir de la santé animale. Se pose par exemple la question des conditions de vie des animaux de production tout en conservant la productivité des élevages indispensable aux besoins alimentaires croissants. Dans les pays développés, les consommateurs finaux, de plus en plus attentifs à chaque maillon de la chaîne, contribuent à nos actions en faveur de la qualité des productions animales en lien notamment avec une antibiothérapie raisonnée. C’est pourquoi chez Virbac nous prenons à cœur la mission d'accompagner les vétérinaires et les éleveurs vers des approches productives plus responsables pour favoriser un monde durable.

En animaux de compagnie, la révolution a commencé depuis quelques années déjà dans les cliniques vétérinaires. Mais nous pouvons encore transformer beaucoup de choses. Par exemple, en optimisant le dépistage des maladies grâce à des analyseurs qui permettent en 15 minutes de poser un diagnostic fiable. En proposant aussi des alternatives à la castration grâce à des solutions réversibles qui induisent une infertilité temporaire chez le chien mâle. Ou encore avec la prise en charge de la santé bucco-dentaire des chiens et des chats, pour plus de complicité au quotidien.

Partout dans le monde, la médecine vétérinaire peut compter sur les équipes Virbac pour développer, jour après jour, des partenariats qui répondent simplement et spécifiquement aux besoins des vétérinaires et des éleveurs.

Mastiquer, c’est bon pour la santé des chiens

80% des chiens de plus de deux ans souffrent de problèmes parodontaux. Si le brossage des dents reste nécessaire, la mastication est une action complémentaire simple et efficace dans le cadre d’une hygiène bucco-dentaire régulière. Fidèle à son pragmatisme, Virbac innove en 2018 avec les premières lamelles à mâcher intégrant la technologie Fr3sh. Cette association de trois ingrédients (pomégranate issue de la grenade, érythritol et inuline) permet de s’attaquer aux causes orales de la mauvaise haleine tout en contribuant à rétablir l’équilibre intestinal. Présentes en Amérique du Nord, au Royaume-Uni, en France, en Espagne et au Japon, les lamelles à mâcher Veggiedent Fr3sh seront disponibles en 2019 dans le reste du monde.

Élevages porcins : mieux gérer la reproduction

Réduire l'usage des antibiotiques sans baisser la productivité des élevages. C’est l’un des défis majeurs de la filière porcine en Asie. Pour y faire face, en 2018, Virbac met à disposition des éleveurs vietnamiens un traitement qui a d’ores et déjà fait ses preuves dans plusieurs pays. Cette solution, qui permet de synchroniser les cycles des cochettes (futures reproductrices), contribue à harmoniser leurs périodes de chaleurs, de mises-bas et de sevrage et donc à réduire la propagation d’agents infectieux entre animaux d’âges différents. Plus globalement, Virbac accompagne vétérinaires et éleveurs avec des formations sur les conduites d’élevage qui privilégient la prévention et s’appuient sur une meilleure gestion de la reproduction.

La mortalité des porcelets n'est plus une fatalité

Plus d’un porcelet sur dix meurt prématurément entre zéro et dix jours, le plus souvent en raison de carences nutritionnelles pendant l’allaitement. Après plusieurs années de recherche et développement, une formulation en texture gel de 33 ingrédients hautement appétents et digestibles est désormais disponible pour compléter l'alimentation naturelle de la mère. En plus de favoriser la prise de poids rapide du porcelet, elle prépare durablement ses intestins à la diversification alimentaire post-sevrage. Après l’Asie du Sud-Est en 2018, le Mexique et la Chine bénéficieront prochainement de cette innovation au service de la performance des élevages.

Construire demain avec les collaborateurs

Francesca Cortella
Francesca Cortella,
directeur des Ressources Humaines
Groupe

Travailler tous ensemble à la création de solutions au service de la santé animale implique une écoute très fine des attentes collaborateurs afin de mettre en place des plans d’amélioration qui feront de notre entreprise un endroit où il fait bon travailler. C’est en ce sens que Virbac a engagé en 2018 la démarche Great Place to Work qui consacre les entreprises offrant les meilleures conditions de travail à leurs employés. L’enquête interne qui en découle est une opportunité unique de faire évoluer notre Groupe et de partager une culture d’entreprise, où plaisir et performance seront réunis au quotidien.

Société familiale depuis toujours, Virbac s’appuie sur des valeurs profondément ancrées dans son ADN. L’engagement des collaborateurs, leur audace et leur créativité sont les piliers de la réussite du Groupe. Dans ce contexte, nous plaçons partout dans le monde l'épanouissement des salariés au centre de nos attentions à travers des politiques RH qui favorisent le développement des compétences, un environnement de travail personnalisé et la mobilité interne. Car nourrir la vitalité des équipes Virbac, c'est prendre conscience de la richesse des hommes et des femmes qui font cette entreprise, celle qui nous permettra de contribuer, jour après jour, à façonner l’avenir de la santé animale.

Qualité de vie au travail : le choix de la transparence

Dans un contexte mondial où, en 2016, moins de 30% des collaborateurs se disent entièrement satisfaits de leur travail, Virbac a adopté fin 2018 une nouvelle enquête d’opinion interne. Le modèle retenu ? Great Place to Work pour sa proximité avec les valeurs du Groupe. Il fait de la confiance des collaborateurs un des piliers des entreprises où il fait bon travailler. Sur les 90% de répondants, 79% sont fiers de dire qu’ils travaillent chez Virbac. L’entreprise se distingue notamment par son environnement de travail et l’autonomie laissée à ses collaborateurs. Les premières actions d'amélioration seront menées dès 2019, entre autres pour optimiser la collaboration entre les équipes.

Apprentissage en ligne : dynamiser la formation

L’humain est un élément clé de différenciation pour une entreprise de la taille de Virbac. Dans un environnement en perpétuelle évolution et un secteur des sciences de la vie où l’innovation est clé, le développement des collaborateurs est un objectif majeur. Pour les accompagner, en complément d’une plateforme de formation en ligne, Virbac s’est dotée en 2018 d’une application mobile qui met à leur disposition les outils nécessaires à une bonne compréhension par exemple des produits et des processus RH. Chacun est invité, dans un parcours ludique et interactif, à évoluer à son rythme pour développer ses connaissances, régulièrement testées. En un an, l’apprentissage en ligne a augmenté de 10%.

Porter attention à chacun

Partout dans le monde, Virbac soutient les différentes initiatives qui contribuent à renforcer la qualité de vie et le bien-être des collaborateurs. Prendre soin de ses salariés, c'est par exemple veiller à l'équilibre de l’alimentation des équipes mexicaines dans leur restaurant d'entreprise. C’est aussi proposer une journée dédiée au bien-être en Afrique du Sud, où des professionnels de la santé prodiguent leurs conseils sur la nutrition, la gestion du stress et l’ergonomie au poste de travail. En France, l’attention portée aux collaborateurs se traduit depuis 2018 par un accord de télétravail qui bénéficie d’ores et déjà à près de 20% des salariés.

50 ans d’aventure humaine au service de la santé animale

Sandrine Brunel
Sandrine Brunel,
directeur de la Communication
Groupe

En 2018, nous avons fêté le 50e anniversaire de Virbac. Début septembre, autour de la famille de son fondateur, Pierre-Richard Dick, près de 3 000 personnes se sont retrouvées dans la région niçoise pour deux jours de festivités. Et, pour la première fois, une application en ligne permettait à tous les collaborateurs dans le monde de vivre ensemble cet évènement exceptionnel.

Exceptionnel par son intensité et par l’énergie positive qui s’est dégagée de tous les participants, à la fois heureux et fiers d’appartenir à un Groupe devenu un acteur clé de la santé animale. Exceptionnel par le parcours audacieux de l’entreprise qui, dès sa création, a su déceler les évolutions à venir quant à la place des animaux dans la société et en faire une quête permanente pour leur santé et leur bien-être. Enfin, exceptionnel par le partage de valeurs communes que Virbac a su préserver malgré un développement rapide à l’international.

Chaque jour, nous puisons notre engagement dans la qualité des relations humaines, dans la liberté qui nous est donnée d’entreprendre mais aussi dans la prise de conscience que la santé animale est une mission essentielle au cœur d’enjeux sociétaux bien plus grands. Et c’est sans aucun doute le moteur qui continuera de faire avancer Virbac pour les 50 prochaines années.

Une chaleureuse soirée en famille

Ce soir-là, derrière les murs de la citadelle de Villefranche-sur-Mer, une famille se retrouve. Autour du souvenir énergisant du père fondateur, il y a là toute la famille Dick et plus de 2 000 collaborateurs qui ont répondu présents. Près de 40 pays représentés, autant de cultures et de chemins qui se croisent au cœur de la citadelle, symbole de cette résilience caractéristique des équipes Virbac, conscientes que les plus grandes causes sont aussi celles qui unissent et renforcent durablement. Une soirée placée « sous le signe de la reconnaissance, du partage et de la joie d'être ensemble » et des équipes Virbac reparties plus unies et galvanisées que jamais.

Partager la culture d’entreprise

Au Théâtre National de Nice, près de 500 collaborateurs sont venus du monde entier pour revivre 50 ans d’aventure unique, d’hier à aujourd’hui. En célébrant l’engagement au service de la santé animale et la convivialité des équipes Virbac, cette réunion a su nourrir les cœurs. En rappelant le voyage, du petit appartement niçois des débuts au 7e laboratoire mondial, elle a rappelé la force de l’esprit d’entreprise. En indiquant l'horizon des prochains déploiements, elle a suscité les élans pour découvrir de nouveaux territoires. Des anciens aux nouveaux, le flambeau des valeurs Virbac est passé.

Une énergie communicative

À l'image du discours en trois langues de la 3e génération de la famille Dick, Virbac a vibré de multiples couleurs à l’occasion d’une journée dédiée à ses collaborateurs et leur famille. Au rythme des spécificités culturelles partagées par chaque filiale internationale sur son stand, les représentants des institutions et autorités concernées pour l’inauguration du village, dont Christian Estrosi, maire de Nice et président de la métropole Nice-Côte d’Azur, ont pu voir combien les racines niçoises de Virbac se sont étendues au monde entier. C'est à cet enthousiasme puissant et durable que la famille Dick a rendu hommage en offrant au siège une œuvre du sculpteur niçois Sacha Sosno, dont une réplique a également été offerte à toutes les entités commerciales de Virbac à l’international.

Développement durable

Culture d’entreprise, responsabilité économique et sociale, citoyenneté, environnement :
depuis 50 ans, Virbac poursuit une politique qui s’inscrit dans la durée.

Actions
de la fondation
        Découvrir
nos engagements

Rapport financier

Informations financières, rapports semestriels et annuel…

Accéder